Hermaphrodisme

Hermaphrodisme photo.jpg

 

Qu’est-ce que l’hermaphrodisme ?

 

L'hermaphrodisme désigne un phénomène biologique dans lequel l'individu est morphologiquement mâle et femelle, soit simultanément soit alternativement.

 

Hermaphrodisme simultané

On peut assister à une autofécondation : la fécondation des œufs se fait par les spermatozoïdes du même organisme. Mais ce phénomène reste plutôt rare car cela ne favorise pas le brassage génétique. La plupart des fécondations chez ce type d'hermaphrodite sont donc des fécondations croisées : elles nécessitent l'accouplement entre individus, ce qui peut être facilité par la séparation très nette dans l'espace des organes des deux genres.

 

Hermaphrodisme successif ou séquentiel

Certaines espèces animales (généralement aquatiques et marines) sont au cours de leur vie d'abord mâles puis deviennent femelles. On parle de protérandrie lorsque les gamètes mâles sont produits avant les gamètes femelles et, plus rarement, de protérogynie dans le cas contraire.

 

Une espèce atteinte de cette condition est le plus souvent infertile, même si on rapporte des cas d'ovulations ou de spermatogénèse. Les taux de testostérone et d'œstrogènes ont souvent tendance à s'inhiber l'un et l'autre.

 

Les différents cas d’hermaphrodisme

 

L'hermaphrodisme vrai

Est un cas rare d'intersexuation : l’individu est doté de chromosomes sexuels variables mais naît le plus souvent avec une ambiguïté sexuelle et la présence simultanée de tissus testiculaires et ovariens, conduisant au développement de structures masculines (véritable pénis érectile et prostate) et féminines (vagin et utérus).

 

Le pseudo-hermaphrodite féminin

L’individu a des ovaires et un caryotype avec des organes génitaux externes ambigus. Les organes génitaux externes sont virilisés de façon variable, le clitoris peut avoir la forme d'un pénis, le scrotum est toujours vide, il y a parfois une oblitération vaginale. Les organes génitaux internes (vagin, utérus, ovaires et trompes) sont normaux. La grossesse est possible.

 

Le pseudo-hermaphrodite masculin

L’individu a des gonades et un caryotype masculins associés à des voies génitales et des organes génitaux externes ambigus. Les organes génitaux externes peuvent évoluer vers une différenciation masculine à la puberté, sous l'effet de la production pubertaire de testostérone, le sujet peut alors être fertile.



10/07/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1530 autres membres


Partenaire officiel
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion