Le choix des partenaires

Il existe plusieurs écoles en matière de reproduction dont les avis divergent. Cependant, en partant du principe où on ne se prend pas pour un révolutionnaire lorsqu'on fait ses premiers pas en matière de reproduction, voyons en premier lieu les bases communément admises. Je suis d'avis de s'y fier et de les suivre, tant qu'on ne s'est pas forgé une solide expérience des rats et de la reproduction.

 

 

Le mâle idéal

 

S'il a une généalogie connue et bien suivie : attendre ses 12 mois. Cela permet de s'assurer que l'animal a bien traversé son adolescence sans soucis hormonaux (agressivité hormonale, territorialité, méfiance...).

S'il a une généalogie inconnue ou trop partielle/mal suivie : il est conseillé d'attendre au moins ses 1 an 1/2 pour s'assurer en plus d'un certain gage de santé.

Absence de problèmes de santé tels que les soucis respiratoires chroniques, les tumeurs répétées sur une même portée, ou toute atteinte potentiellement génétique (diabète, épilepsie, mégacôlon, malformations...).

Avoir un intérêt pour la morphologie est un plus : museau pas trop fin, bon gabarit, poil dense sans trous, ni effet "mités".

 

 

La femelle idéale

 

Elle aura entre 5 et 10 mois.

Plut tôt, elle risque d'être trop jeune au niveau physique, comme au niveau maturité. Il est prouvé scientifiquement, qu'une rate très jeune aura plus de chance de ne pas s'occuper de ses petits convenablement.

Plus tard, les os du bassin perdent de leur souplesse, ce qui rendra la parturition difficile. Les avis et les théories abondent cependant sur ce sujet. Il existe des rateries (notamment une raterie américaine), travaillant à repousser l'âge de la première reproduction de la femelle. Cependant, sans le suivi, l'expérience et les moyens que cela requiert, je ne saurais trop conseiller de ne pas se prendre pour un révolutionnaire lorsqu'il est question de la vie d'êtres vivants.

Absence de problèmes de santé tels que les soucis respiratoires chroniques, les tumeurs répétées sur une même portée, ou toute atteinte potentiellement génétique (diabète, épilepsie, mégacôlon, malformations...).

Absence de problèmes répétés sur la lignée de gestation ou d'accouchement, de fertilité, de lactation... Il semblerait qu'une femelle accouchant grâce au recours d'une césarienne, aura des bébés potentiellement moins efficaces pour s'occuper à leur tour de leur progéniture. Si beaucoup de femelles sur votre lignée ont eu besoin d'une césarienne, réfléchissez bien à l'impact que cela aura.

Avoir un intérêt pour la morphologie est un plus : hanches larges, museau pas trop fin, bon gabarit, poil dense sans trous, ni effet "mités".

 

 

Les autres écoles en matière de reproduction

 

Parce que rester coincé dans une vision en refusant de réfléchir aux autres possibilités n'est pas non plus une bonne chose, et que chacun doit avoir un avis :

Certains éleveurs conseillent d'attendre le plus longtemps possible pour reproduire les mâles.

Les avantages : meilleur suivi santé/longévité/caractère.

Les inconvénients : baisse évidente de la fertilité et de la libido, et il paraîtrait qu'un vieux rat aurait plus de chance de créer des bébés malformés, et des soucis durant la gestation/parturition. Il n'y a encore aucune source scientifique sérieuse sur ce sujet.

Plus rarement, on voit des éleveurs faire reproduire les mâles à 8 mois.

Les avantages : moins de temps à attendre, mâle plus fertile.

Les inconvénients : un suivi santé très limité. Il y a des rats qui se montrent territoriaux ou hormonaux bien plus tard.

Cette école là demande que les gens connaissent à la perfection leur rat, pour savoir s'il a oui ou non déjà fait son adolescence, et tous les rats sont différents.

 

 

 

 

Source : http://www.amoureusement-rats.com/

 

 

 



19/07/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1497 autres membres


Partenaire officiel
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion