Le diabète

Le diabète est une maladie auto immune due à une carence d'insuline (hormone produite par le pancréas gérant l'utilisation du sucre) ou à un défaut de son utilisation.

 

 

Diagnostic

 

Dans le cas d'un diabète sucré :

Amaigrissement progressif, bien que le rat mange correctement, d'où l'utilité de peser régulièrement le rat.

Le rat boit énormément donc urine beaucoup, les litières sont humides.

Le rat se vautre, rampe et semble fatigué bien qu'il reste énergique, c'est contradictoire et surprenant.

Il est donc conseillé de prendre rapidement rendez-vous chez le vétérinaire.

 

 

Mécanismes et causes

 

L'antagonisme entre le glucagon et l'insuline assure la régulation de la glycémie. Le glucagon est hyperglycémiant. Il favorise la mobilisation des réserves de sucres. L'insuline est hypoglycémiante. Elle reconstitue les réserves en glycogène, favorise la synthèse protéique.

Un défaut de production d'insuline entraîne l'augmentation de la glycémie (diabète). L'accumulation de corps cétoniques dans le sang, qui résulte alors de la lipolyse, conduit à l'acidose et fait apparaître des convulsions.

 

 

L'évolution

 

Les complications :

- hypoglycémie

- hyperglycémie

 

Le diabète peut entrainer comme complications :

- rétinopathie : des problèmes de vue allant parfois jusqu'à la cécité

- neuropathie : une atteinte des nerfs

- néphropathie : des lésions au niveau des reins

- des problèmes cardio-vasculaires

- des lésions au niveau des pattes

- sans traitement, mort certaine

 

 

Le traitement

 

Principes d'alimentation du rat diabétique :

Le respect du régime alimentaire prescrit (nature, quantité, rythme d'administration) est un élément important de l'équilibrage du diabète. Sauf exceptions autorisées, le rat ne doit pas recevoir en particulier « d'à côté ».

L'objectif premier du régime alimentaire imposé au diabétique est de limiter les fluctuations importantes de la GLYCÉMIE pendant et après les repas. Afin de maintenir cette glycémie la plus constante possible, les aliments dont la digestion est lente sont privilégiés.

Les « sucres lents » sont à favoriser.

L'incorporation dans le régime alimentaire de fibres que l'on retrouve dans les légumes verts ou le son de blé est intéressante. Les fibres permettent de ralentir la digestion du glucose dans l'intestin.

Les autres constituants de l'alimentation du rat diabétique diffèrent peu de l'alimentation du rat sain. La consommation de viande de volaille, de viande rouge maigre et de poisson est recommandée. L'apport brutal de matières grasses est à éviter.

Un rat diabétique doit toujours avoir de l'eau à sa disposition.

'Les « sucres rapides » présents dans le sucre et les gâteaux sont à proscrire impérativement. Leur digestion rapide est suivie d'une augmentation brutale de la glycémie.

 

La correction des troubles du poids :

L'obésité est un facteur de prédisposition à l'apparition du diabète sucré. L'obésité conduit à une altération de l'activité de l'insuline. C'est pourquoi il est important de faire maigrir le rat présentant un excès de poids pour un meilleur contrôle de la maladie. La perte de poids peut améliorer considérablement la réponse aux injections d'insuline. Elle doit être progressive, c'est à dire sur plusieurs mois (2 à 4 mois minimum) afin de ne pas interférer avec le traitement médical du diabète.

Inversement, les animaux présentant un amaigrissement lors de l'évolution de la maladie doivent retrouver un poids normal, afin de répondre de façon optimale au traitement médical. Ainsi il est recommandé de distribuer une ration très appétissante et assez riche en calories (tout en évitant l'emploi des sucres rapides).

 

A noter :

Pour un rat vivant seul atteint de diabète, il est préférable d'adapter un régime alimentaire vu avec le vétérinaire.

Dans le cas d'un rat diabétique vivant en groupe, il est plus délicat d'adapter un régime alimentaire, soit il faut revoir les bases du mélange fourni en nourriture et garder un taux de protéines ne dépassant pas les 15 %, et abaisser le taux de matières grasses entre 2 et 3 %.

Quoiqu'il en soit, il faut également rajouter en complément journalier fibres et sucres lents (légumes frais comme l'endive, la carotte, le concombre, etc... certains fruits comme la pomme, etc... ) et bannir les sucres rapides.

Lors de la mise en place du nouveau régime, il faut éviter de modifier brutalement l'alimentation du rat diabétique. L'essentiel est que le rat mange. Il est nécessaire de pratiquer une transition alimentaire sur plusieurs jours en augmentant progressivement les quantités de la nouvelle nourriture tout en diminuant les quantités de l'ancienne.

 

 

Mode de vie du rat diabétique

 

Le mode de vie du rat diabétique doit être aussi régulier que possible. Ceci concerne essentiellement l'activité physique. Les efforts violents sont à proscrire. En effet, lors d'un effort physique important, les muscles utilisent du glucose pour produire de l'énergie, le taux de glucose dans le sang risque alors de chuter brutalement. L'activité physique est entretenue, le rat diabétique continue à mener une vie normale. Le point important est que les instants de jeux et de promenade doivent être répartis dans la journée et si possible aux mêmes moments d'un jour à l'autre.

 

 

Traitements médicamenteux

 

Insulinothérapie Le seul traitement connu est l'insuline. Sa conservation, sa manipulation, sa préparation et son injection nécessitent des soins particuliers.

L'insuline est injectée par voie sous cutanée dans le cas du diabète sucré (Le Diabètes mellitus)

 



26/07/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1530 autres membres


Partenaire officiel
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion